external image images?q=tbn:ANd9GcQmbRjYKosde25BrM2ulxmx3zqh3gRa8C8l3tkC35wjCkr0gqG0dA
external image 1625725_372332459575840_1183975960_n.jpg
external image Obtenir%20une%20%20aide%20-%20Lexique.jpg

external image ui729b01.jpg

Apprends à apprendre






external image Je+ne+comprends+pas+ce+mot.gif

Practica, revisa y aprende vocabulario constantemente para asimilarlo y evitar que se te olvide. Recuerda que para comunicar hay que emplear palabras y expresiones en un contexto y adecuadas a cada situación. Relaciona las palabras (sinónimos, antónimos, de un mismo campo semántico...). Debes conocer y utilizar el léxico más frecuente, y a mayor nivel, un léxico más amplio y preciso (riqueza de vocabulario). Puedes aprender una palabra o expresión nueva cada día, escuchando y repitiendo, con imágenes, crucigramas y juegos, por temas o niveles, mediante vídeos, escuchas o textos, y hacer ejercicios, quiz o un test para evaluar tu nivel y seguir aprendiendo, incluso de los errores. Fíjate en el género y número de la palabra, en las estructuras para comunicar, los registros de la lengua, y utiliza los diccionarios sólo en casos necesarios, cuando necesites saber el significado de un término en un contexto concreto. Ten cuidado con los traductores, no se recomiendan por no ser fiables, no reconocer matices, el contexto, el género, etc. Y si prefieres ir de compras, encuentra libros de actividades.

Selecciona tu nivel, los enlaces, consulta contenidos y diccionarios o aprende nuevas expresiones cada día en esta página.

nivel básico A1

nivel básico A2


nivel intermedio B1


nivel avanzado B2


nivel autónomo (C)

.

comment apprendre le vocabulaire

alphabet
champs lexiquaux (exercice)
lexique par catégorie
thèmes
vocabulaire en images -
http://www.ikonet.com/fr/ledictionnairevisuel/
Vocabulaire audiovisuel de base
lexique audio et Conversations Pratiques
comment communiquer
expressions, proverbes et citations
registres de langue, argot, SMS
Insultes et « gros mots
franglais et faux amis
langue spécialisée
langage gestuel
mots croisés
français commercial et spécifique
Alphabet des métiers

EXERCICES
activités et jeux pour apprendre le vocabulaire: niveau élémentaire (A)
Apprentissage du vocabulaire
LE VOCABULAIRE: 50 catégories par niveaux et intérêt
Exercices de vocabulaire.: par niveaux
exercices de vocabulaire: par thèmes et niveaux
Exercices de vocabulaire (Le point du FLE)
VOCABULAIREpar niveaux: certains liens ne fonctionnent pas!
Jeux de vocabulaire: niveau B
http://www.ccdmd.qc.ca/fr/francofiches: niveaux B-C
PLAN DE LA PAGE0. mot ou expression du jour et explicationsexternal image fleche.giftest: cliquez ici !quiz: Vocabulairedictionnaires1- erreurs à éviterVocabulaire français-espagnol - jeuxVocabulaire thématique langage des enfants: audio2. Synonymes, antonymes, famille et formation de mots (Préfixes, suffixes ),Sigles, abréviations, apocopes et symbolesParonymes , polysémie,Faux-amis, anglicismes, , idiotismes, solécismes et barbarismesÉvitez les pléonasmes3. histoire, évolution et curiosités4. liens commentés
Liens utiles pour apprendre le vocabulaire
- Vocabulaire - Activités et exercices de FLE en ligne
www.scoop.it
/jeux-avec-des-mots.html

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 10.0.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player



Des dizaines de vidéospour les expliquer
Découvrez la collection complète J'aime les mots à travers 5 séries : les verbes, les noms, les adjectifs et les expressions.
L'expression du jour


cahiers d'exercices
cahiers d'exercices

external image images?q=tbn:ANd9GcTBLtYXRzhKoxg4FYCm2IJgfYGcQS30BRTXKiMeSx1YhoX9JPMm
external image images?q=tbn:ANd9GcRdLQ8e7Eg6g-q6HuthJfiUnFoqwZI5rCfAte_RGA-3UrHzrJni
external image images?q=tbn:ANd9GcSVTILCTV5_ab9Y5PseTmiYB_eBzgYkdrgfY5YjTG3mNnQ_Nd5ExQ
external image images?q=tbn:ANd9GcRHWlBg-zW5iow3PdD8nj4K4Wow8c0U9XEPqkJWnjUHM_XF-kBH
external image images?q=tbn:ANd9GcTr2UfNwzG-U_sPLtcbZ_mik6FHsB4WbaFUpCNI8qQUq3zddS2dfw
external image images?q=tbn:ANd9GcTkUB-z7Xg9dl8T4-G34SneI7zpU3vDLU5fkF7dXpq7nIyQm1r_
external image 79V7rIq.png



external image nougaro_m2.gif







external image d.gifexternal image i.gifexternal image c.gifexternal image t.gifexternal image i.gifexternal image o.gifexternal image n.gifexternal image n.gifexternal image a.gifexternal image i.gifexternal image r.gifexternal image e.gifexternal image s.gif









VOCABULAIRE BILINGUE
A1
  1. Las nacionalidades
  2. Los números
  3. Las profesiones
  4. Los adjetivos de forma y de color
  5. Adjetivos para describir a una persona
  6. Los transportes
  7. Los días y meses del año, la meteorología
  8. La ciudad : lugares, espectáculos y deportes
  9. La política
  10. Los estudios
  11. Los medios de comunicación
  12. Los animales
  13. Los materiales
  14. La comida
  15. La casa
  16. La familia
  17. La ropa
  18. El cuerpo

B1
Vocabulaire de la ville et de la campagne

B2
Expressions idiomatiques: espagnol-français.
proverbes: Espagnols-Français
B1-B2
Régime et Alimentation
Destination & Attraits touristiques
Convivialité et Respect d’autrui
Alcool Tabac Drogues
Fêtes Traditions Célébrations
Célébrités et Publicité
Animaux de compagnie
Glossaire Ville Campagne
Politesse Education
Accidents route rue maison
Soins du corps et Esthétique
Plaisirs et Ennuis
Rapports Homme femme
Les Impôts et les Services Publics
Catastrophes naturelles
Violence et racket à l’école, au lycée
l’UE Tour de Babel Langue et Communication
Environnement Sécheresse
Activités sportives loufoques
Génie Electricité
Maître nageur
Enseignement-chimie
l’Enseignement selon Cristina
Télécommunications
Dessin Graphique
Le Droit d’après les Avocats
Les corvées à la maison
L’Enseignement selon Luisa
Logopédie
Prothèse dentaire
Recherche sur l’Histoire – excavaciones/fouilles
Santé Médecine Pédiatrie
L’Enseignement des Langues Etrangères
L’Enseignement « Gestion »
external image images?q=tbn:ANd9GcTKwUWD-Tqpey1hrYA1KN5XlXKSzOEYGbXH_gL0veLKMVupQYULOQ
jeux pour apprendre le vocabulaire:
Les jeux dans la classe de langue

http://pages.usherbrooke.ca/resscout/motmemoi.htm
VOCABULAIRE THÉMATIQUE
external image images?q=tbn:ANd9GcSyOchrDDV2uddINCsZDmZup4g6dOxghbIEnXxt-l6l0IoCuSHs
Voyages (niveau A)
niveau B
DICO D’ART
cinéma: Vocabulaire
communication: Vocabulaire
littérature: Vocabulaire
presse: Vocabulaire
publicité: Vocabulaire

gestes: cliquez
gestes: cliquez

La langue des enfants: cliquez sur les mots pour les écouter - tout le vocabulaire:
Catégorie:Langage enfantin en français





un bobo




  • avoir bobo - avoir mal





le caca
cacare (Latin)



  • faire caca





le dada









le dodo
faire dodo - aller au lit/se coucher
faire un gros/petit dodo
Au dodo !
dormir


cliquez
cliquez

le doudou
dormir








des joujoux
des jouets



  • faire joujou - to play





le lolo
le lait



  • langue familière





la mamie, mammy
la mémé
grand-mère








la menotte
la main



  • les menottes d'un prisonnier





miam-miam
manger








le nounours
ours en peluche








le panpan
la fessée



  • faire panpan





la papatte
la patte








le papi, papy
le pépé
grand-père








le pipi



urine
  • faire pipi





le prout
le pet



  • faire (un) prout





la quenotte
canne (mot vieilli)


dent





faire sisite
s'asseoir








la tata
la tatie
tante








le tonton
oncle








la toto
auto








les totos (m)









le toutou
chien








le zizi



penis

external image etSiOnPensaitLeContraire.gif
contraires, synonymes, familles, polysémie
Les synonymes et les contraires - Les synonymes, les contraires- Exercices vocabulaire, orthographe, grammaire, GS CP CE1

cliquez
cliquez

Les mots de la même famille: Terre (exercice niveau B)
Préfixes, suffixes -
Préfixes, suffixes + Locutions latines
Diminutifs
external image bullet.gif Aperçu historique de l'abréviation
external image bullet.gif Liste des abréviations les plus employées

external image anto_syno.jpg

toucher_vocabulaire.png
Wiktionnaire:Liste de 1750 mots français les plus courants

Mon mot préféré

- LES GALLICISMES: ¿sabías que la palabra ordenador procede del francés?
Palabras de origen francés - Categoría:Palabras de origen francés
El español ha incorporado más de 3.000 palabras de origen francés en el vocabulario (3%).

bibliografía: Los galicismos del español contemporáneo, Curell, Clara
external image sin-tc3adtulo-1.jpg


LIENS COMMENTÉS

Académie française

L’existence de l’Académie française est connue de tous, mais on peut douter que plusieurs en connaissent beaucoup – au-delà de l’anecdote et de la rumeur – sur son histoire, sa mission et son fonctionnement actuel. Le site de l’Académie nous permet de mettre à jour nos connaissances sur cette institution, toujours bien vivante 375 ans après sa création.
Les sections Le rôle, L’histoire et Les immortels nous informent d’abord sur la mission, l’évolution et la composition de l’Académie au fil du temps. La rubrique Discours académiques (section Les immortels) présente un intérêt certain, propre à satisfaire notamment la curiosité des gens de lettres : il s’agit de nombreux discours qui ont été prononcés en différentes occasions par les membres de l’Académie depuis sa création. C’est ainsi qu’on peut lire les allocutions d’académiciens à partir de Fénelon, La Fontaine et Racine jusqu’à Hélène Carrère d’Encausse, Maurice Druon et René Rémond, en passant par Lamartine, Mérimée et Sainte-Beuve.
La section Langue française (rubrique Du françois au français) rend compte de l’évolution de la langue depuis sa naissance. On pourra lire, entre autres choses, la position de l’Académie sur la réforme de l’orthographe et sur la féminisation des titres, fonctions, etc. On remarquera, à ce chapitre, que l’Académie et l’OQLF ont des positions tout à fait opposées quant à la féminisation.
En cliquant sur Questions de langue dans la section Langue française, on obtient des réponses étoffées à différentes questions (près de 80) d’ordre lexical, typographique ou orthographique. Ces questions se rapportent généralement à des difficultés répandues : distinction entre ce qui reste et ce qu’il reste, entre résidant et résident; les anglicismes et autres emprunts; l’accord du nom collectif suivi d’un complément au pluriel… Un service linguistique est aussi disponible pour répondre à des questions sur des points précis de français.
Il reste que l’essentiel du site est la section Le dictionnaire. Il s’agit de la neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie française, qui contient les entrées de A à promesse. On y accède en cliquant sur Dictionnaire en ligne. Pour une compréhension plus complète, on peut avoir accès aux remarques normatives, aux mots nouveaux, aux mots étrangers ainsi qu’aux mots qui ont été supprimés. Enfin, on obtient la liste des rectifications orthographiques en cliquant sur Orthographes recommandées.

Améliorer son français external image repertoire_nouveau.gif

«Ambitieux, mais sans prétention, ce site vous éclairera sur les règles de grammaire (classique et nouvelle), sur les mots et leur histoire, sur certaines œuvres littéraires, mais également sur le périple parcouru par le français depuis ses racines pas toujours latines à nos jours.» Voilà comment l’auteure, Nancy Lachance, décrit son site. Il est sans doute sans prétention, mais d’une utilité certaine pour tous ceux et celles «qui ont à cœur de bien s’exprimer».
La section Conjugaison fournit, par ordre alphabétique, le tableau de conjugaison de plusieurs centaines de verbes. On trouve aussi (Exercices de français) des exercices et leurs corrigés sur les homophones grammaticaux, les participes passés et la ponctuation. On peut supposer que cette section s’enrichira davantage dans les mois à venir.
La section Grammaire comporte neuf rubriques, portant entre autres sur l’abréviation, la classe grammaticale, les adjectifs de couleur, les homophones, le participe passé, les verbes… Malgré ce nombre de rubriques, on ne peut prétendre à une grammaire complète; cependant, elle offre suffisamment de connaissances utiles pour qu’il vaille la peine qu’on les consulte toutes.
La section Le bon mot établit la distinction entre différents paronymes. Présentant peu d’exemples pour le moment, on peut croire qu’elle est appelée à se développer. Dans Référence, les rubriques portent entre autres sur les adjectifs de couleur, les capitales du monde, les gentilés de la France, du Québec et du monde, le lexique touché par la nouvelle orthographe. La rubrique Pense-bête de cette section est réjouissante, car elle fournit un vocabulaire tout à fait méconnu dans un domaine pourtant très familier : le monde des animaux. On trouve ainsi une liste considérable de noms (mâle et femelle) d’insectes et d’animaux (lièvre / hase); s’ajoutent les noms de leurs petits (levraut), de leur groupe (solitaire), de leur abri (terrier); on donne enfin le verbe qui désigne leur cri (vagit).
La section Vocabulaire n’est pas consacrée, comme on pourrait le croire, à la recherche du sens ou de la précision des mots ; elle s’attache plutôt à l’acquisition de termes techniques que l’on gagne à connaître, dans des spécialités qui ne sont pas tellement éloignées des activités quotidiennes : le nom des collectionneurs (conchyophile : qui collectionne les coquilles), des cultures et des élevages (sériciculture : culture des vers à soie), des phobies (leucosélophobie : angoisse de la page blanche, etc.).
Enfin, on a accès, sous Référence, à une liste partielle des termes touchés par les rectifications orthographiques.
Un dernier mot sur ce site : on ne peut que se réjouir de la présentation à la fois claire et simple de sa mise en page. On y navigue avec facilité et efficacité, ce qui, on peut le dire, n’est pas l’apanage de tous les sites.

Au plaisir des mots

Ce site porte bien son nom. C’est un véritable plaisir, en effet, que de voyager au fil des chroniques que Robert Dubuc nous présente ici, et il n’est pas exagéré d’affirmer que chacune d’elles donne le goût de lire la suivante.
Dans un style personnel et vivant, l’auteur traite en profondeur d’expressions incorrectes et de curiosités de la langue. Chaque sujet est abordé de façon détaillée et sur un ton humoristique qui ajoute à l’intérêt déjà grand. L’utilité des chroniques est d’autant plus évidente que les sujets choisis se retrouvent couramment dans notre écriture ou dans nos lectures.
Les premières chroniques, parues de 1997 à 2007, ont été publiées sous le titre Au plaisir des mots, chez Linguatech Éditeur. Le site donne accès à la quarantaine de chroniques publiées depuis 2007, et il continue d’être alimenté.

Au secours!

Ce site compte parmi les meilleurs. Il apporte une aide efficace à tous ceux et celles qui sont aux prises avec les difficultés grammaticales les plus courantes.
Les auteurs, Robert David et Pascale Lefrançois, présentent d’abord des rubriques sur les types de textes (informatif, expressif…) et leur structure (de l’introduction à la conclusion). Puis, fidèles à la démarche «du texte au mot», ils passent à la structure de la phrase, à la cohésion dans le texte, aux accords grammaticaux, suivis des rubriques de conjugaison, d’orthographe, de vocabulaire et de ponctuation.
Plutôt que de se contenter d’énoncer ou de rappeler une série de règles avec exemples, les auteurs ont choisi une démarche pédagogique dont le but évident est la compréhension durable par l’élève. En effet, chaque rubrique est introduite par un paragraphe de mise en situation, qui décrit l’enjeu en présence. Puis, les auteurs répondent, pour chaque rubrique, aux trois questions suivantes : Que faire? Pourquoi? Comment? Ainsi, dès le début, l’élève prend conscience de la question essentielle ainsi que de la démarche dans laquelle il doit s’inscrire pour bien comprendre les règles qui suivront. Tout se passe comme s’il était en salle de classe, en compagnie d’un enseignant qui veille à assurer l’encadrement nécessaire.
Un site qui reflète bien les préoccupations pédagogiques de ses auteurs et qui répond parfaitement aux besoins des élèves.

Banque de dépannage linguistique

Le site Banque de dépannage linguistique (BDL) est une section du site général de l’Office québécois de la langue française (décrit ailleurs dans notre Répertoire). Son importance nous incite à en faire une description particulière.
La BDL n'est pas un dictionnaire; elle est essentiellement un outil pédagogique en constante évolution (2491 articles en juin 2011) qui apporte des réponses détaillées à des questions courantes portant sur 11 thèmes, dont on lira la liste dans Index thématique. Quelle est la différence entre valide et valable? Quand employer convaincant et convainquant? Tel mot est-il juste? Ce mot composé prend-il un trait d'union? L'orthographe de ce mot est-elle correcte? Etc. Voilà autant de questions que l'on se pose régulièrement et auxquelles la BDL offre, sous forme d'articles rédigés dans une langue simple et claire, des réponses assorties d'exemples qui facilitent la compréhension.
En somme, la BDL offre «un large éventail de connaissances pour améliorer la qualité de vos communications et pour apprivoiser les particularités de la langue française». Un site de la plus grande utilité.

Banque d'exercices de français

Ce site est l’œuvre du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec. Tous les exercices s’adressent à des étudiants en français langue seconde, pour trois niveaux d’apprentissage (débutant, intermédiaire, avancé). Plusieurs exercices sont ceux du Ministère lui-même; les autres proviennent de sites québécois – dont celui de l’Office québécois de la langue française – et de sites de la France et d’ailleurs.
On accède aux exercices en cliquant sur Banque d’exercices français, au bas de la page d’accueil. Pour chaque niveau, on propose d’abord un test d’entrée, accompagné des résultats une fois le test achevé. Viennent ensuite les exercices eux-mêmes portant sur la grammaire, les verbes, le vocabulaire, la lecture, l’écoute et la répétition. La simplicité des exercices n’enlève rien à leur pertinence. Quelques-uns, comme Écoute et répétition ainsi qu’un certain nombre de dictées, s’adressent à l’audition, permettant à l’étudiant de bien saisir les sons en français. On trouve aussi des jeux amusants sur des questions grammaticales.
En somme, un site bien fait, qui assurera une aide efficace aux étrangers désireux d’apprendre le français.

Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) – Amélioration du français

Le site du CCDMD met à la disposition des élèves et des enseignants plus de 1100 documents. Ces ressources, destinées principalement à l’apprentissage de la langue et de l’écriture et conçues par des enseignantes et des enseignants du réseau collégial québécois, s’adressent prioritairement à l’ordre collégial. Cependant, elles restent certainement utiles à l’ensemble des usagers soucieux d’améliorer leurs connaissances générales en français.
Grâce à une navigation facile et à une mise en page attrayante, l’internaute a accès rapidement et sans frais à plus de 3000 pages d’exercices PDF portant sur des stratégies d’autocorrection, sur les accords grammaticaux, le vocabulaire, la ponctuation, l’orthographe, la rédaction, etc. Le site propose aussi une importante quantité d’exercices consacrés à l’épreuve de français et à l’apprentissage du français comme langue seconde. Pour trouver rapidement ce que l’on cherche, on peut consulter la rubrique Recherche, qui présente un vaste index alphabétique, où l’on trouve des milliers de notions, toutes catégories confondues.
Le site offre aussi de nombreuses autres ressources, dont le présent Répertoire Web, qui recense (avec descriptif) plus de 120 sites portant sur l’amélioration du français, ainsi que l’Index des ressources, qui décrit le contenu de 289 ouvrages consacrés à l’apprentissage de la langue.
Dans la rubrique Matériel interactif, on trouvera notamment les sections Exercices interactifs, lesquels sont une adaptation en forme interactive des exercices PDF déjà mentionnés, et Jeux pédagogiques, lesquels sont consacrés principalement à l’orthographe, à la syntaxe, au vocabulaire… Dans cette dernière section, Jeux spécialisés présente entre autres des exercices sur le vocabulaire de l’alimentation et de l’informatique. Le coin de l’Office offre des exercices extraits de productions de l’Office québécois de la langue française : Le français au bureau et la Banque de dépannage linguistique.
Toujours dans Matériel interactif, la section Parcours guidés réunit plusieurs parcours d’apprentissage : La plume et le portable (exercices de français écrit en contexte de rédaction sur des textes littéraires), Le détecteur de fautes, parcours 1 et 2 (Prix de la Ministre 2009), Que la phrase s’anime! (parcours de consolidation grammaticale), Accords-Désaccords (apprentissage et application des règles d’accord dans un contexte de dictées trouées) et Les accords. Dans la section Stratégies de révision, le «dernier-né» : Méthode de relecture (MDR). Il s’agit d’une méthode en trois étapes qui se propose d’aider l’élève à relire et à corriger efficacement son propre texte selon un triple point de vue : le texte, la phrase et le mot. Comme on peut le lire en page d’accueil, on n’y trouvera pas une recette ou des trucs quelconques, mais bien une réelle méthode, dont la démarche et les explications témoignent d’une pertinence évidente et d’une grande clarté. Cette méthode s’accompagne d’une série de huit exercices, correspondant aux trois étapes de la méthode.
Tout ce matériel est présenté selon l’approche et la terminologie de la nouvelle grammaire. Parallèlement, on a prévu sur le site des mesures d’aide pour ceux et celles qui désirent en savoir davantage sur cette approche. En cliquant sur la rubrique La grammaire en questions, on trouve des renseignements précieux sur la grammaire nouvelle et sur le matériel disponible.
Enfin, soulignons la possibilité de lire en ligne le bulletin Correspondance, consacré à la question de l’enseignement du français dans le milieu collégial.

Centre de communication écrite

Création de l’Université de Montréal, le Centre de communication écrite a pour objectif principal la maîtrise de la langue française dans les études. Le site s’adresse en premier lieu aux étudiants de l’établissement, mais il n’en est pas moins utile à tous ceux et celles qui désirent parfaire leur maîtrise de la langue, grâce à ses excellentes ressources : exposés théoriques, exercices, ouvrages de référence et sites Internet voués à l’amélioration du français.
C’est la rubrique La boîte à outils qui se révèle la plus utile pour tout un chacun. Ainsi, la sous-rubrique Autoformation a été enrichie :
  • sous Vocabulaire, on trouve un exposé détaillé sur les anglicismes, accompagné d’exercices; on a aussi accès à deux prétests (avec leurs corrigés);
  • sous Grammaire et rédaction, on a d’abord un exposé sur le rôle et l’utilisation du dictionnaire Le nouveau petit Robert et du Multidictionnaire de la langue française.Dans les deux cas, des exercices sont proposés, accompagnés de leurs corrigés. Vient ensuite une étude (théorie et exercices) sur les marqueurs de relation et les organisateurs textuels. Un hyperlien renvoie aussi aux exercices grammaticaux publiés sur le site du CCDMD;
  • sous Correction et révision, on fournit une grille de correction du français écrit, des renseignements utiles concernant les correcteurs orthographiques et grammaticaux ainsi qu’une description sommaire du Guide d’autocorrection du français écrit publié chez ERPI.
Capsules linguistiques présente 135 capsules portant sur autant de difficultés en français. Dans la même veine, on a commencé à mettre en ligne les excellentes Observations grammaticales et terminologiques de Madeleine Sauvé. Cependant, neuf observations seulement ont été publiées à ce jour, alors que le projet remonte à 2002. Il faut souhaiter qu’on fasse diligence, car les centaines d’observations grammaticales que Mme Sauvé a rédigées dans le passé ne doivent vraiment pas tomber dans l’oubli.
Enfin, les Francofiches, coproduites avec le CCDMD (elles se trouvent sur les deux sites), nous convient à des exercices, chacun portant sur une difficulté de la langue. Elles sont présentées sous forme de jeux, accompagnés de leurs corrigés. On ne manquera pas de lire, sous le titre Un peu d’histoire, l’histoire des neuf mots qui composent la section : une lecture divertissante qui renseigne bien. Il faut espérer que la section sera régulièrement augmentée.

Choux de Siam external image repertoire_nouveau.gif

On aura plusieurs raisons de se réjouir en fréquentant le blogue de Mme Line Gingras, qu’il s’agisse de sa Petite chronique dominicale ou de ses chroniques sur le chant choral, sur la société, sur ses souvenirs ou sur Venise (pour ne nommer que celles-là) : chacune est un bijou sur le plan de la connaissance, de la curiosité, du plaisir intellectuel et de l’expression française.
Cependant, la section la plus pertinente par rapport aux buts de notre répertoire est, à n’en point douter, Billets sur des questions de grammaire ou d’usage. On y trouve des centaines de capsules linguistiques couvrant tous les aspects de la langue : accords grammaticaux, anglicismes, barbarismes, emploi du mot juste, orthographe, syntaxe, etc.
Infatigable, l’auteure ajoute sur son blogue au moins une capsule par jour (et sept jours par semaine) et ce, depuis de nombreuses années. Mieux encore, plutôt que de s’appuyer sur des exemples «théoriques», inventés ou tirés d’une source inconnue ou obscure, elle puise ses exemples dans l’édition quotidienne des journaux Le Devoir et La Presse, qui se trouvent à constituer son principal réservoir à capsules. L’intérêt s’en trouve accru, puisque les sujets traités de chaque jour nous ramènent à tel article que nous pouvons avoir lu le matin même, à telle erreur qui nous a même peut-être échappé.
Mieux encore. Au-delà de certaines erreurs assez connues, que le lecteur avisé arrive à corriger par lui-même, l’auteure traite de nombreuses autres qu’on pourrait qualifier de subtiles, par le fait qu’elles risquent d’échapper à bon nombre d’internautes vigilants. Ainsi, «Les accusés plaident-ils coupable ou coupables?» Ou encore, perçoit-on facilement le mot inutile (pléonasme vicieux) dans la phrase «Le temps est maintenant venu d’agir» ? Mais la perle, qui en dit long sur la vigilance et la compétence de l’auteure, se retrouve dans la capsule du 1er février 2011 : «La crainte d’une reprise de la révolte … inquiète les États-Unis et Israël, … .» Où donc est l’erreur?... L’auteure suggère judicieusement la correction suivante : «L’éventualité d’une reprise de la révolte … inquiète les États-Unis et Israël, …», où l’on voit que le verbe (inquiète) a indûment entraîné, sur le plan sémantique, le choix du sujet (crainte).
Voilà le grand mérite de ce blogue : travailler sur des corpus de langue modernes, actuels, et on ne peut plus vivants; réussir à débusquer non seulement les erreurs grossières, mais aussi celles, plus subtiles, qui, au premier coup d’œil, sont invisibles. Il y a donc là un véritable enseignement de la langue, sous la forme de milliers de capsules à la fois amusantes et rigoureusement traitées.
Pour en savoir davantage sur l’auteure et sur sa passion pour la recherche de l’expression juste, il faut lire un article du journal Le Devoir, en cliquant sur la rubrique Article sur le blogue - Le Devoir, c’est moi.
En bref, un blogue qui fera plaisir à plus d’un amoureux de la langue.

Des médias et des mots

Sous la responsabilité d’Hélène Cajolet-Laganière, avec la collaboration de l’OQLF, le site présente un didacticiel à l’intention des personnes travaillant dans le secteur de la presse écrite et électronique, mais il est tout aussi utile à quiconque désire améliorer ses connaissances en orthographe, en vocabulaire et en syntaxe.
Le but est de parvenir à repérer, dans des phrases complètes, des emplois critiqués de tout genre et à proposer une correction. Le didacticiel valide ensuite votre choix et fait apparaître, s’il y a lieu, une meilleure réponse, accompagnée d’un commentaire linguistique et, le cas échéant, d’un hyperlien vers la Banque de dépannage de l’OQLF.
Les erreurs sont classées selon quatre catégories :
  • mots empruntés à l’anglais;
  • sens empruntés à l’anglais;
  • difficultés lexicales;
  • difficultés orthographiques, grammaticales et syntaxiques.
On peut aussi consulter la liste de tous les emplois critiqués (près de 700 fiches), signalés dans le logiciel, en cliquant sur Index. Le grand intérêt de ce jeu interactif est qu’il amène l’usager à prendre conscience d’erreurs très courantes, mais pas toujours faciles à repérer. Un site d’une utilité indéniable, qu’on aura envie de fréquenter régulièrement.


Dicomoche (Le)

D’aucuns se désespèrent-ils d’entendre ou de lire des expressions comme «ingénierie», «initier un projet», «positionnement institutionnel», «positivisme d’une idée», «faire face à la problématique», etc.? On pourrait en ajouter à l’infini…
Le dicomoche dénombre des centaines de mauvais emplois, tous accompagnés de leur correction et d’un commentaire humoristique. Il fournit une excellente occasion de combattre les termes fautifs à la mode ainsi qu’un certain jargon administratif qui a trop souvent cours dans nos établissements d’enseignement et dans le réseau des communications.
Attention! Le site est 100 % français… dans le sens made in France. Le lecteur québécois risque donc d’y trouver des expressions fautives qui n’ont pas cours au Québec. Mais à côté de certaines qui n’ont pas pris (encore!) racine chez nous, comme Les entreprises doivent loisirer leur image, on en trouvera beaucoup d’autres qu’on entend régulièrement : frappe aérienne, plutôt que attaque aérienne ou bombardement; focuser, plutôt que concentrer; Un bateau pointe à l’horizon, plutôt que poind.
Un site plein d’humour (La boule doseuse est la femelle du bulldozer) et très utile pour qui a le souci d’épurer sa langue. À consulter à tout prix!

Dictionnaire des synonymes

Ce dictionnaire contient environ 49 000 entrées et 396 000 relations synonymiques, construites à partir de sept dictionnaires. Le site permet d’effectuer une recherche pour obtenir des synonymes d’un mot, qui sont ensuite disposés sur un graphique pour qu’on puisse juger de leur proximité sémantique. Une liste d’antonymes est aussi présentée.

Éducaserve

Le site offre à l’internaute de s’inscrire à un cours de français, moyennant des frais. L’élève choisit, parmi 204 points de grammaire, de conjugaison, d’orthographe et de vocabulaire, la question qui l’intéresse, lit les leçons et fait les exercices appropriés tout en recevant un suivi de sa progression. Au total, 1020 exercices sont offerts.
Sur le tableau vert de la page d’accueil, on peut lire une invitation à accéder gratuitement aux 204 leçons proposées. En réalité, il s’agit de 204 exercices, chacun portant sur une leçon différente. On peut faire les exercices proposés, obtenir un service de correction et bénéficier d’un suivi pédagogique limité.
Note : Les exercices relèvent de la grammaire traditionnelle.

Encyclopédie des expressions

Ce site présente, selon un classement thématique clair et bien organisé, de très nombreuses expressions, certaines étant très connues, d’autres moins. Non seulement l’auteur donne le sens de l’expression, mais chaque définition renvoie par hyperliens à des renseignements sur l’origine de l’expression et sur son auteur, lorsqu’il est connu.
Voici un exemple qui fera bien comprendre : l’expression le chant du cygne est définie par une seule phrase; en cliquant sur celle-ci, on accède à une explication sur son origine et on apprend, par exemple, que Platon donne la paternité de cette expression à Socrate. Suivent un commentaire de Buffon et une conclusion. L’auteur termine par deux hyperliens : le texte même de Platon et une fiche descriptive du cygne.
En fournissant systématiquement des notations sur l’origine des expressions et sur leur auteur ou auteure, le site nourrit à sa façon autant la curiosité que les connaissances culturelles de chacun et chacune.
Un site des plus intéressants.
Note : On ne s’étonnera pas de lire certains détails accessoires dans la langue de Shakespeare. Sans doute l’auteur du site est-il un anglophone. On peut néanmoins être rassuré : le site garde un visage tout à fait francophone.

Expressio

Ce site se consacre aux expressions françaises (se regarder le nombril, entre la poire et le fromage, tomber dans les pommes, etc.), qu’il décortique avec précision et détails. Pour chaque expression, on donne sa signification, son origine ainsi que des exemples contextuels. La sous-section Ailleurs recense les équivalences dans d’autres pays.
On trouve présentement des centaines d’expressions recensées au rythme de deux ou trois par semaine. À voir la liste considérable des expressions futures (voir Les prochaines), le site est sans aucun doute promis à un bel et long avenir.

Expressions de nos jardins (Les)

Voici un site amusant qui porte sur les expressions formées à partir des produits du jardin. Quarante et un fruits et légumes (bandeau de gauche) forment un magnifique tableau de couleurs. Veut-on connaître les expressions formées à partir de la pomme? Il suffit de cliquer sur l’image de ce fruit pour voir apparaître neuf expressions : tomber dans les pommes, haut comme trois pommes, pomme de discorde, etc. Pour chacune d’elles, on fournit la définition et l’origine.
On peut aussi consulter le tableau à partir des définitions ou à partir des expressions elles-mêmes. En visitant ce site, on constatera combien un simple objet familier peut être source de création d’expressions. En prime, le site se présente comme un vrai plaisir pour l’œil.

FLE | Les secrets de la mémoire ou la conquête du vocabulaire et **...** FLE: propose des activités

Français 4e secondaire

De même nature que Français 3e secondaire (inscrit au présent répertoire), ce site présente des notions de grammaire et d’écriture françaises aux élèves de 4e secondaire de l’Externat Saint-Jean-Eudes de Québec. Sans aucun doute, il sera d’une réelle utilité pour les élèves du collégial qui éprouvent des difficultés dans leur apprentissage du français et qui ont besoin d’une bonne mise à jour de leurs connaissances, particulièrement en grammaire nouvelle.
Sur le plan de l’écriture et de la compréhension de texte, Argumentation expose les trois stratégies argumentatives, le plan de la réfutation ainsi que des notations sur le ton du texte argumentatif et sur les marqueurs de transition. Séquences textuelles traite des principales séquences – narrative, descriptive, explicative, argumentative, dialogale – et fournit un tableau des caractéristiques de chacune.
Sur le plan grammatical, on consultera avec profit Auxiliaires, Déterminants, Manipulations syntaxiques, Participes passés et Subordonnées, autant de rubriques qui fourniront un excellent rappel des notions essentielles à l’élève «qui ne se souvient plus».
Vocabulaire correctif renvoie à une longue liste alphabétique de mots et d’expressions fautives (anglicismes et barbarismes), accompagnés de leur forme correcte. (Il s’agit de la page VOCOR, décrite ailleurs dans notre Répertoire.)
En bref, un site à consulter, admirable autant pour la qualité et la justesse du propos que pour la clarté de sa présentation.

Français au micro (Le)

Le site reproduit les fameuses capsules de Guy Bertrand, conseiller linguistique à la radio française de Radio-Canada. Dans un style simple, amusant et efficace, M. Bertrand présente en ordre alphabétique plus de 400 capsules linguistiques visant à corriger des emplois fautifs tant en vocabulaire qu’en syntaxe.
À droite de chaque capsule, on trouve une caricature amusante intitulée Trouvez l’erreur, qui renvoie de façon aléatoire à une autre capsule.
Ceux et celles qui le désirent peuvent aussi consulter le site de l’émission (http://www.radio-canada.ca/radio/francaisaumicro/); les plus récentes capsules y sont présentées, on peut écouter celle du jour ou faire une recherche par mots-clés dans les 1033 articles offerts.

Grammaire interactive (La)

Voilà bien une grammaire interactive remarquable! Rien ne manque et la navigation est d’une grande simplicité. On tape le mot ou la notion recherchée dans une fenêtre : un clic, et les renseignements apparaissent instantanément.
On peut aussi cliquer sur l’une des lettres de l’alphabet de l’index; supposons m : apparaissent alors, par exemple, majuscule et noms de fêtes, martyr et martyre, mieux et ne explétif, milliard et accord du verbe, etc. En somme, on obtient une réponse à plusieurs des questions qu’on peut se poser à propos d’une foule de mots.
La navigation peut aussi se faire par thèmes : notions grammaticales, syntaxe, vocabulaire, conjugaison, règles d’accord, orthographe et typographie. Dans la rubrique Questions d’actualité, on trouve une explication détaillée des rectifications orthographiques et quelques articles sur la féminisation des appellations de fonctions.
En cliquant sur Dictionnaire, on accède à des dictionnaires variés, qui donnent la définition du mot soumis et ses synonymes. Avec Conjugaison, on obtient la conjugaison de chaque verbe demandé, dans un graphisme efficace, où radicaux et terminaisons sont mis en évidence. Glossaire fournit une liste de 15 termes grammaticaux avec leur définition. Enfin, Traduction permet d’obtenir la traduction dans la langue de son choix d’un mot, et même d’un texte.
Un site riche de connaissances, qui mérite d’être consulté.

Grand dictionnaire terminologique (Le)

D’entrée de jeu, il faut préciser que Le grand dictionnaire terminologique français/anglais/latin de l’Office québécois de la langue française rassemble des termes associés à des domaines de spécialité. Il ne s’agit pas d’un dictionnaire usuel. Il permet de comprendre avec précision des significations souvent peu familières, mais non moins utiles.
Ainsi, le terme émouvant ne paraît pas parce qu’il n’appartient à aucune spécialité; en revanche, le mot tranquille est retenu et défini uniquement par rapport aux sens spécialisés qu’il possède en œnologie (vin tranquille) et en natation (plongeon tranquille); le terme bretelle, lui, est inscrit sous 13 spécialités et défini spécifiquement selon chacune. Pour un bon nombre de mots, des illustrations accompagnent la définition; comme exemple, voir le terme «aubier», dans la spécialité «foresterie».
Cette limitation à des sens spécialisés n’empêche pas le dictionnaire de donner accès à «près de 3 millions de termes français et anglais du vocabulaire industriel, scientifique et commercial, dans 200 domaines d’activité».
De plus, il n’est pas rare, notamment dans le domaine des spécialités technologiques, que l’on ne connaisse que le terme anglais pour désigner certaines réalités. En pareil cas, on peut choisir la langue anglaise comme langue d’interrogation, en page d’accueil. Pour la plupart de ces termes, le grand dictionnaire donne l’équivalent français. Par exemple, si on ne connaît que le terme «spark plug» pour désigner cette réalité du domaine de l’automobile, on tapera ce terme sous «Langue d’interrogation»… après avoir choisi «anglais» : une page apparaît alors, qui donne la définition du terme et son équivalent français : «bougie d’allumage».
Ce faisant, le dictionnaire a le grand mérite de permettre la francisation de très nombreux termes anglais et de combattre, du même coup, l’envahissement injustifié de l’anglais dans des domaines où celui-ci se répand déjà trop facilement.
En somme, un dictionnaire d’une grande richesse, dont la réputation n’est plus à faire.

HEC Montréal

On sera peut-être surpris de constater la richesse des pages consacrées au français sur le site d’un établissement dont la mission première vise le commerce et les affaires. Il faut plutôt s’en réjouir : cela ne fait que confirmer que la recherche d’un français de qualité n’est pas l’apanage des gens de lettres. C’est Marie-Éva de Villers, l’auteure du Multidictionnaire, qui assume, avec son équipe, la responsabilité de la qualité de la langue dans l’établissement.
On s’intéressera particulièrement à la rubrique Chroniques linguistiques. Les deux premiers liens conduisent à des capsules sur des faits de langue ou des expressions à corriger; les autres mènent à des articles, rédigés par Mme de Villers et portant sur la pédagogie de la langue et sur des sujets d’actualité reliés au français.
Enfin, on lira avec beaucoup d’intérêt les trois chroniques de Mme de Villers sur la féminisation des titres. Celles-ci ne sont pas récentes, mais toujours d’actualité.

Langue au chat

Voilà un site remarquable par sa richesse, sa simplicité et son efficacité, et qui se prête à une navigation facile, que tous apprécieront. Essentiellement, il traite des anglicismes et des impropriétés, de règles grammaticales ainsi que de certaines difficultés de la langue.
Les règles grammaticales touchent les difficultés les plus courantes : l’accord des adjectifs de couleur, l’orthographe des nombres, l’orthographe des noms propres, le genre de certains noms, l’emploi des prépositions, l’emploi du subjonctif après certains subordonnants, l’emploi du trait d’union, etc.
Les sections qui apparaissent en page d’accueil en cachent beaucoup plus : il vaut la peine de cliquer sur chacune d’elles pour mesurer la grande quantité de notions expliquées.
Un site, comme le dit son auteur, «qui vous nettoie la langue».

Langue française

Le site Langue française est un vaste forum de discussion, où l’on pose une question de langue à laquelle l’auteur répond en détail et avec beaucoup de pertinence. Il ne s’agit pas – de l’avis même de l’éditeur, Luc Bentz – d’un site à vocation pédagogique ni d’un site linguistique; voici avant tout «un site pour les usagers dans leur grande variété».
Convenons cependant qu’il peut être d’une grande utilité pour les élèves et les enseignants, car il couvre l’ensemble des questions grammaticales, orthographiques, lexicales ainsi que bon nombre de difficultés. C’est là en quelque sorte une grammaire qui se déploie à travers un aller-retour de questions et réponses.
Pour obtenir la meilleure vue d’ensemble du site, on cliquera sur Plan du site, dont la clarté est meilleure que celle de la page d’accueil. La rubrique principale, Dictionnaire & index, contient tous les articles par ordre alphabétique. Les réponses et explications fournies sont toujours abondamment développées, avec les nuances et les points de vue nécessaires. On peut évidemment ajouter soi-même une question, qui sera intégrée, avec sa réponse, à l’index général.
Une première visite dans ce site suffit pour avoir le goût d’y revenir.

Langue française -- Société Saint-Jean-Baptiste

Il s’agit du site Internet de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, qui s’ouvre sur la page d’accueil de la section Langue française. Les parties pertinentes se trouvent plus bas, sur cette page, à la section Documents téléchargeables. On s’intéressera plus particulièrement aux rubriques Le français en tête et Omelette frites... Cette dernière – la plus pertinente – nous convie à une véritable fête des mots. Il s’agit des fiches linguistiques provenant de Omelette frites… et bien d’autres fiches linguistiques et terminologiques, des auteurs Benoît Leblanc et Claude Tousignant, ainsi que des documents pdf Le français en tête (Benoît Leblanc, André Bougaïeff, Guy Godin et Claude Tousignant).
Chaque fiche traite d’une question particulière de grammaire, de vocabulaire, d’orthographe. L’explication est exposée dans des termes à la fois simples et rigoureux; elle réussit à tout coup à nourrir la curiosité et l’intérêt du lecteur ou de la lectrice.

Larousse.fr

Difficile de ne pas applaudir à la généreuse initiative des Éditions Larousse, qui offrent ici aux internautes un véritable cadeau. En effet, le site donne l’accès gratuit à 21 dictionnaires en ligne, dont cinq dictionnaires de français, auxquels on a accès en cliquant sur Accédez aux dictionnaires ou sur Français. Il s’agit de dictionnaires de Définitions, de Synonymes et Contraires, d’Homonymes, d’Expressions, de Citations, réunis en un seul grand Multi-dictionnaire de français. Pour chaque mot recherché, on fournit non seulement sa définition, mais, lorsqu’il y a lieu, une difficulté d’emploi ou d’écriture (ex. : différent, différend). De plus, lorsque la définition contient un mot qu’on ne comprend pas, il suffit de cliquer sur ce mot : une fenêtre apparaît, qui en livre le sens.
Il est possible également de consulter gratuitement l’Encyclopédie Larousse (voir la page d’accueil), qui rend disponibles ses 200 000 articles, photos, cartes, etc. Il suffit de taper le mot recherché dans le bandeau blanc. L’internaute peut donc bénéficier – par un simple clic – de toutes les connaissances lexicales et encyclopédiques inscrites au Larousse.
Enfin, on peut effectuer le téléchargement (payant) de quatre dictionnaires, dont Le petit Larousse 2010.

Ledictionnairevisuel.com

Grâce à la fenêtre Index recherche, l’internaute a accès au dictionnaire visuel en ligne. Il suffit de taper le mot recherché : sa définition apparaît avec l’illustration de l’objet nommé, comme dans le dictionnaire imprimé. La recherche peut aussi se faire à partir des 17 thèmes proposés.
Pour ceux et celles qui ont déjà en ligne la version 3.5.0 du Visuel 3, une mise à jour est disponible, soit la version 3.5.4. La section Logiciels propose «une gamme complète de nouveaux produits» téléchargeables.
Enfin, on peut accéder au Jeu de la semaine (recherche de vocabulaire), qui consiste à identifier chaque partie d’un objet illustré. Le site présente un objet nouveau par semaine; la sous-section Archives permet de trouver tous les jeux déjà publiés.

Les-expressions.com

Ce site donne la définition et l’origine de très nombreuses expressions connues et moins connues de la langue française, comme une image d’Épinal, à tire-larigot, gagner ses éperons, de but en blanc, etc.
Trois façons simples de trouver toutes les expressions recherchées : taper l’expression (un ou deux mots suffisent) dans le bandeau blanc; chercher une expression à partir de son origine : amour, argent, guerre, religion, etc.; chercher une expression à partir de significations génériques : conflit, hésitation et prudence, hasard et destinée, mensonges et trahisons, etc.
Un site des plus utiles pour connaître le sens d’expressions connues, mais dont la compréhension est souvent approximative.
Note : La même «petite équipe de professionnels du web, passionnés de la langue française» a conçu les sites Les-abréviations.com et La-ponctuation.com décrits dans le présent répertoire.

Logilangue

Le site Logilangue propose un abrégé de grammaire (section ClicGrammaire) sous la forme d’un index alphabétique très pratique. Plus de 250 notions grammaticales ou règles d’accord y sont expliquées avec clarté et simplicité. On peut aussi consulter la section à partir de cinq catégories : genre et nombre, conjugaison, orthographe d’usage, usage des mots et typographie.
La catégorie Usage des mots, notamment, fournit une liste exhaustive d’anglicismes, de barbarismes, de pléonasmes accompagnés de leur forme corrigée. Il vaut la peine aussi de consulter la sous-section intitulée Quel verbe? Celle-ci indique quels sont les verbes qu’il convient d’employer avec certains noms, comme dans souscrire une assurance, crever, percer, vider un abcès, donner, lancer un avertissement, etc. On trouve là un excellent outil de précision de vocabulaire.
Enfin, ClicConjugueur fournit la conjugaison complète de la plupart des verbes de la langue française et donne les formes proposées dans le cadre de la réforme orthographique de 1990.
Un site à consultation rapide, qui fournit des réponses simples et précises.

Magister – travaux dirigés de français

Ce site se consacre particulièrement aux études littéraires. Son contenu est d’une grande richesse et d’une utilité certaine pour les élèves et pour les enseignants.
Dans le cadre du présent Répertoire, la section Vocabulaire mérite une présentation particulière en raison de sa grande valeur pédagogique. On trouve en premier lieu le Lexique des radicaux grecs, qui sont légion en français. On choisit un radical; apparaissent alors le sens de ce radical ainsi que plusieurs mots qui le possèdent. La rubrique Expliquer un mot présente une méthodologie simple et intelligente pour bien définir les mots selon leur catégorie. Défense de la langue française fournit une abondante documentation sur le sujet, dont des textes fameux de Rivarol et de Voltaire ainsi que plusieurs textes modernes, capables d’intéresser les plus indifférents. Enfin, Les champs lexicaux analyse ceux-ci dans de nombreux textes d’écrivains français importants.
La présentation est d’une grande clarté; on y navigue très facilement. En somme, des centaines de pages intéressantes et pertinentes mises à la disposition des élèves comme des enseignants.

Merci professeur!

Ce site se nommerait-il Mille fois merci, professeur! que ce ne serait pas exagéré! Extrait de la section Langue française du site, il contient des capsules vidéo de moins de deux minutes que l’excellent professeur Bernard Cerquiglini présente régulièrement à TV5. Ces clips traitent de grammaire, de vocabulaire, d’orthographe, d’anglicismes, d’expressions régionales, etc. Au total, des centaines de mots et d’expressions qui se trouvent dans la liste complète intitulée Les mots du professeur.
Ces brèves présentations sont des modèles de rigueur, de précision et de clarté. De plus, quel que soit le mot traité, impossible de s’ennuyer, tellement le point de vue adopté est original et rend compte d’une remarquable finesse d’esprit. Enfin, grâce à sa grande culture, le professeur sait nous réconcilier « avec le verbe et la règle de grammaire, à coups d’histoires souvent croustillantes ».
Pour se convaincre du plaisir annoncé, il faut voir et entendre – c’est un exemple parmi tant d’autres – l’exposé du professeur à propos de l’accord du participe passé avec avoir.
En somme, un site «coup de cœur» comme on en trouve rarement, devant lequel l’élève souhaitera être aussi clair; et l’enseignant, aussi communicatif.
Note : Le contenu du site TV5Monde est tellement riche que nous lui avons consacré trois autres entrées dans notre répertoire : Apprendre.tv – le français avec TV5monde, TV5.org et Enseigner.tv – le français avec TV5monde.

Mille faux amis en langue française

L’auteur de ce site relève des faux amis parmi les homographes, les homophones, les homonymes, les parasynonymes, les synonymes, les paronymes et les expressions proches. Chacun de ces termes est bien défini et appuyé d’exemples clairs.
La table des matières, à gauche, contient un exposé détaillé de la théorie qui sous-tend l’étude des faux amis. On accède à l’essentiel du site en cliquant sur la rubrique Consultation (centre de la page), qui donne accès à son tour à une liste considérable de faux amis, classés par ordre alphabétique. L’auteur ne donne que la liste (amnistie / armistice, acquis / acquit); pour la distinction entre les termes, il faut consulter les dictionnaires appropriés.
Un site très utile pour éviter la confusion des termes.
Note : La dernière mise à jour remonte au 6 octobre 2003.

Mots des affaires, de l'informatique et de l'Internet (Les)

Voilà un site très utile pour ceux et celles qui travaillent dans le monde des affaires, de l’informatique et d’Internet. C’est l’Association pour promouvoir le français des affaires (APFA) qui en a la responsabilité, mais plusieurs pays francophones y ont participé, notamment la Belgique, le Québec et la Suisse.
Essentiellement, il s’agit d’un lexique qui «veut répondre … au besoin d’efficacité des professionnels de l’action et de la communication qui ont besoin d’une langue précise et comprise par tous». On présente une liste exhaustive de termes étrangers ou impropres avec leur traduction française correcte. La consultation est facile et pratique; en cliquant sur les termes soulignés, on obtient entre autres «l’affichage des définitions ainsi que des renseignements sur les domaines concernés, les synonymes éventuels … ».
Un site sérieux, qui tire sa crédibilité de la rigueur de sa démarche. Il plaira sans aucun doute à ceux et celles qui ont à cœur d’utiliser le bon terme français et qui luttent quotidiennement contre l’anglicisation souvent injustifiée de la terminologie informatique.

Office québécois de la langue française

L’Office québécois de la langue française a comme mission première «de définir et de conduire la politique québécoise en matière d’officialisation linguistique, de terminologie ainsi que de francisation de l’Administration et des entreprises».
Dans cette perspective, le site offre principalement Le grand dictionnaire terminologique (GDT), qui donne accès à des milliers de termes français et anglais du vocabulaire industriel, scientifique et commercial dans de très nombreux domaines d’activité. Pour un bon nombre de mots, des illustrations accompagnent la définition; comme exemple, voir le terme «aubier», dans la spécialité «foresterie». Le GDT est décrit plus abondamment ailleurs dans le présent répertoire.
La Banque de dépannage linguistique (BDL), quant à elle, «propose des réponses claires aux questions les plus fréquentes portant sur la grammaire, l’orthographe, la ponctuation, le vocabulaire général et les abréviations» (2455 articles en décembre 2010). La BDL est aussi décrite plus abondamment ailleurs dans ce répertoire.
Sur la page d’accueil, on trouve deux sections qu’il vaut la peine de consulter. La première, Lexiques et vocabulaires, conduit à des glossaires couvrant des thèmes aussi différents que nombreux comme le hockey, le jardinage, le carnaval, le vin, la blogosphère, la logistique, l’eau, les petits fruits, etc. Par exemple, relativement à l’expression temps des sucres, on regroupe et définit plusieurs dizaines de termes qui y sont reliés, comme acériculteur, cabane à sucre, tire d’érable, trempette, etc.
La seconde, Archives des chroniques, propose des centaines de chroniques portant sur des mots ou des expressions. On y trouve aussi les capsules linguistiques de l’Office parues depuis 2002.
En posant la souris sur Ressources (bandeau rouge en haut de la page d’accueil), on fait apparaître toutes les rubriques de cette section :
  • la section Jeux linguistiquespropose de nombreux divertissements instructifs;
  • la section Testez vos connaissancesoffre des dictées, dont des dictées à trous;
  • la section Technologies de l’information nous conduit à Vocabulaire d’Internet, qui contient un lexique exhaustif. Qu’on consulte l’index anglais ou l’index français, on obtient pour chaque terme sa définition et sa traduction.
  • Publications et services présente différentes publications classées par sujet ou par catégorie.
On aurait tort de ne pas souligner l’existence, depuis 2006, d’un partenariat entre l’Office québécois de la langue française et le Centre collégial de développement de matériel didactique. Cette association a donné lieu à des réalisations importantes pour le réseau de l’éducation au Québec. C’est ainsi que le CCDMD a créé et mis en ligne sur son site :
  • des exercices à partir des articles de la Banque de dépannage linguistique (voir, sur le site de l’OQLF, BDL en exercices, en ligne!);
  • 22 exercices à partir de la théorie exposée dans Le français au bureau (voir, sur le site de l’OQLF, Le français au bureau en exercices);
  • le concours Francojeu, qui revient annuellement à l’occasion de la Francofête (cliquer sur Le site de la Francofête, puis sur Francojeu dans le bandeau bleu).
Enfin, la rubrique Les liens utiles donne accès à un vaste répertoire de sites Internet portant sur de nombreux sujets : apprentissage du français, dictionnaires variés, ressources pédagogiques, tests de classement, etc.
Note : L’OQLF s’est maintenant doté d’un moteur de recherche très efficace qui permet de naviguer beaucoup plus facilement à travers les nombreuses données du site.


Orthonet

Ce site propose aux usagers de les dépanner, de les informer, de leur fournir les explications pertinentes concernant leurs problèmes en langue française.
La section Lexique permet d’obtenir des réponses instantanées sur l’orthographe, la conjugaison et certains éléments de grammaire. Ainsi, on peut taper un mot pour en vérifier l’orthographe de façon immédiate. Mieux encore, la réponse fournit aussi l’orthographe des mots de même famille (ex. : pour peindre, on donne aussi peintre, peinture), la conjugaison complète des verbes ainsi que les confusions à éviter (infraction / effraction, inclinaison / inclination, etc.).
Dans la section Questions, des linguistes répondent par courrier électronique à vos questions grammaticales. En outre, ils vérifient et corrigent l’orthographe de votre texte dans la section Corrections.
En cliquant sur Jeux, on peut, après avoir choisi un niveau de difficulté, répondre à un très grand nombre de questions portant sur les verbes, les accords, certains points de grammaire et d’orthographe, et même l’étymologie. Le résultat est ensuite affiché avec un corrigé pour chaque question. La section Informations traite des nouveautés orthographiques.
Dans le bandeau jaune du haut de la page, on trouve quelques rubriques grammaticales utiles, portant entre autres sur les nombres, les formants (morphèmes lexicaux) grecs et les participes passés.
En somme, ce site sobre, très fonctionnel, est d’une grande efficacité et d’une utilité indiscutable.


Ouvrages de référence external image repertoire_nouveau.gif

Ce site représente le premier module du site Rédaction d’affaires, qui comprendra au final trois modules, les deux autres étant en construction. Il est l’œuvre de Sabine Brunet, professeure au collège Vanier. À lui seul, il vaut son pesant d’or, étant d’une grande pertinence non seulement pour la rédaction administrative, mais pour tout type de rédaction.
Combien d’élèves, lorsque vient le temps d’améliorer ou de corriger la rédaction qu’ils ont produite, ont recours aux ouvrages de référence? Combien d’entre eux en connaissent même l’existence? Et si oui, combien connaissent la raison d’être et le mode de fonctionnement de chacun? C’est à ce besoin que répondent les objectifs du site, décrits en introduction.
Celle-ci est suivie de 26 rubriques, chacune étant consacrée à une notion particulière, où l’auteure n’hésite pas à livrer des explications très détaillées, propres à permettre à l’élève d’acquérir toute l’autonomie nécessaire dans sa démarche de correction. On trouvera, entre autres, des notes explicatives sur le sens à donner aux différents signes (I,1 / fig. / V. / présence du losange / (1530), etc.) du dictionnaire.
Les rubriques 3, 4 et 5 proposent, pour exemples, trois mots de classe différente (note, de, pallier), pour lesquels l’auteure explique en détail tous les renseignements fournis par le dictionnaire. Viennent ensuite des descriptions étoffées des ouvrages les plus courants : dictionnaire linguistique, Larousse, Robert, dictionnaire des difficultés, grammaires et Bescherelle.
La part la plus considérable a été accordée au Multidictionnaire. L’auteure y consacre pas moins de 14 rubriques, correspondant aux différents usages qu’on peut en faire : difficultés, homonymes, synonymes, anglicismes, typographie, conjugaison, etc. La dernière rubrique, intitulée Comment chercher, enseigne à l’élève comment déterminer d’abord le problème, comment trouver ensuite l’ouvrage spécifique à consulter, et comment, enfin, consulter l’ouvrage choisi.
Pour chaque explication donnée, l’auteur prévoit des exercices à faire, gradués selon trois degrés de difficulté : débutant, intermédiaire, avancé.
En bref, le site Ouvrages de référence représente un outil pédagogique de premier ordre et il répond à un besoin bien connu dans le monde de l’enseignement. Comme les sites consacrés à la connaissance et à la consultation efficace des ouvrages de référence sont à peu près inexistants, l’utilité de celui-ci s’en trouve accrue.
À connaître et à faire connaître à tout prix.

Page de Colette (La) external image repertoire_nouveau.gif

L’intérêt de ce site, dans le cadre de l’apprentissage du français, tient aux deux rubriques suivantes : L’écriture des toponymes et Liste des pléonasmes fautifs. La première présente avec une grande clarté la définition des principaux toponymes ainsi que les règles d’écriture qui les concernent. La deuxième fournit une liste de pléonasmes fautifs courants, dont plusieurs ne sont pas perçus comme tels.
Une petite page d’une grande utilité.

Page d'Henry Landroit

Un site à l’image de son auteur : fantaisiste, humoristique, volontiers mordant et contestataire. Dans la section Langue, la sous-section Chroniques de langue offre une série de chroniques sur des mots ou des sujets linguistiques d’actualité. L’auteur présente aussi 50 jeux de langue de toutes sortes.
La section Pédagogie donne accès à plusieurs chroniques très personnelles, qui ne laisseront personne indifférent. L’auteur avoue clairement sa fidélité à la pédagogie Freinet, à laquelle il nous renvoie par un lien (voir Grammaire française en quatre pages, dans le présent répertoire).
Il existe enfin plusieurs autres sections plus ou moins éloignées de l’enseignement du français, qui peuvent néanmoins satisfaire la curiosité de chacun.
Dans la colonne de gauche, sous Langue / Néologismes, belgicismes et anglicismes, on accède à un diaporama PowerPoint qui se présente comme un «exposé sur les néologismes, les anglicismes et les belgicismes».
Note : Site entièrement rédigé en orthographe nouvelle.

Par mots et par vaux

Il existe plusieurs bonnes raisons de parcourir le site Par mots et par vaux, de Bruno Dewaele : entre autres, le désir d’écrire sans faute et le souci de trouver le mot précis et nuancé. Rares sont ceux et celles qui n’y trouveront pas leur compte.
On ne manquera pas de consulter en tout premier lieu la section Ressources orthographiques, qui donne accès à des Jeux sur l’orthographe des mots, le vocabulaire et plusieurs autres aspects grammaticaux. Un clic dans le cadre bleu Solutions fournit les réponses aux questions.
Dans la même section, on trouve aussi de nombreuses dictées qui, en 2008, ont valu à leur auteur le prix Mérimée d’or (meilleur auteur de dictées), et pour cause… Il s’agit d’exercices de choix pour les enseignants à la recherche de dictées composées dans une langue naturelle, riche et variée. Classées selon quatre niveaux de difficulté – dont le premier est décrit comme «pas si facile» –, elles abordent, souvent avec humour, des sujets d’actualité dans une langue bien vivante et pas du tout empesée, comme c’est souvent l’usage. Qui plus est, l’auteur a eu la bonne idée de fournir des commentaires pour les mots porteurs d’une difficulté particulière : les variantes (mots en vert), l’explication des pièges et des difficultés (en rouge), la définition des mots peu courants (en bleu), le signalement de mots qui ont disparu des ouvrages de référence (en jaune).
La section Publié dans La Voix du Nord présente une rubrique sur le langage, où l’on aborde une grande variété de faits de langue. De même, la rubrique intitulée C’est pas ma faute se présente comme une série de capsules linguistiques qui traitent avec beaucoup d’humour de centaines de difficultés courantes.
Pour se retrouver dans l’ensemble des ressources, chroniques et capsules décrites ci-dessus, il suffit de cliquer sur Index, dans Publié dans La Voix du Nord, où elles apparaissent dans une liste alphabétique complète. On constate avec étonnement le nombre incalculable de sujets traités : à croire que c’est la grammaire entière qui s’y retrouve.
Enfin, chacun et chacune exploreront à leur guise ce site, qui recèle plusieurs petits «bijoux», propres à faire aimer la langue française. Qu’on lise seulement, à titre d’exemple, la «Présentation du recueil de nouvelles : Les Allées d’Étigny» dans Autres écrits / Discours.

Plus de 300 verbes pour citations

Cette page présente, en ordre alphabétique, plus de 300 verbes pouvant être utilisés comme synonymes de dire pour annoncer des citations. D’une grande utilité pour les élèves qui désirent troquer la banalité pour la précision et la justesse.

Préfixes et suffixes grecs et latins

On montre dans ce site, sous forme de tableau, comment les préfixes et suffixes grecs et latins entrent dans la construction des mots français. On donne le sens de chaque préfixe ou suffixe, accompagné d’un ou de plusieurs exemples.
Ce site est des plus utiles. Pour ne citer qu’un exemple, on y explique que -crate est un suffixe grec qui signifie «qui a le pouvoir». D’où les mots aristocrate, bureaucrate, phallocrate, etc.

Rabaska multimédia : chroniques culturelles

Essentiellement, Rabaska multimédia est un site qui réunit plusieurs chroniques intéressantes, voire jouissives, portant sur la culture, la littérature, la politique, etc. Elles affichent un air familier qui appartient en propre à la culture du Québec.
En vue de l’objectif plus particulier de l’apprentissage et de l’enseignement du français, on s’intéressera surtout à Capsule de chez nous et Lexique québécois (en bas à gauche dans la page d’accueil), qui présentent plus de 200 chroniques sur l’histoire de certains mots ou de certaines expressions propres à la langue parlée au Québec.

Service de la langue française

Service de la langue française est le site officiel de la Communauté française de Belgique. Ses enrichissements récents sont une excellente invitation à le visiter avec attention.
De manière générale, le site s’intéresse avant tout à la terminologie, plus particulièrement aux néologismes. Il apparaît comme une réponse valable aux préoccupations lexicales d’aujourd’hui et comme un portrait fidèle des nouveaux mots que la technologie et les activités du monde moderne injectent régulièrement dans notre langue.
Les catégories pertinentes se trouvent dans le bandeau situé à droite de la page d’accueil. La rubrique Banque terminologique renvoie à la Banque de données terminologique de la Communauté française, qui recense, après examen approfondi, les nouveaux termes ou emplois créés dans les différents secteurs de l’activité humaine (abribus, approvisionnement en ligne, arobase, hypertexte, image matricielle, etc.). Une consultation rapide suffit à démontrer son utilité.
La rubrique Féminisation renvoie à un répertoire des formes féminisées, récemment mis à jour. On constatera combien la «visibilité linguistique des femmes» dans les fonctions publiques et administratives se porte bien en Belgique. Cette rubrique contient notamment les règles et les recommandations en matière de féminisation des noms. La section Liste des noms donne accès à des centaines de noms de métiers. Fait intéressant, on les classe en deux colonnes : du masculin au féminin; du féminin au masculin. Cette liste démontre à souhait que la féminisation des noms de métiers est possible et que l’audace est permise.
La rubrique Orthographe présente tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle orthographe, dont la liste complète des mots rectifiés. On lira aussi avec beaucoup de profit la rubrique Lisibilité, qui fournit 80 pages utiles et substantielles sur l’art de «rédiger des textes administratifs faciles à comprendre». L’introduction présente la question de la lisibilité; suivent les trois étapes principales du processus : avant la rédaction, la rédaction, après la rédaction. Le document se termine par des conseils utiles, des corrigés d’exercices donnés pendant les étapes importantes, et une bibliographie sur la lisibilité.
En somme, un site des plus utiles à consulter.
Note : On trouve des liens vers d’autres organisations de promotion de la langue.

Site de Bernard Bouillon external image repertoire_nouveau.gif

Ce site, assuré par Bernard Bouillon, professeur à l’Université d’Artois, comporte plusieurs sections, dont les quatre premières – essentiellement consacrées à la langue – font l’objet de notre description.
Grammaire française présente un cours sur la nature et la fonction des mots ainsi que sur la phrase et le verbe. Des exercices nombreux et étoffés sont aussi proposés pour chacune de ces rubriques.
Langue française porte sur «Ce qu’il ne faut pas écrire, ce qu’il faut écrire…», dixit l’auteur. Les deux premières rubriques traitent abondamment d’erreurs trouvées dans les copies d’étudiants, dans la presse écrite, sur Internet et même dans certaines pages de manuels d’Histoire. Les deux autres rubriques proposent des exercices d’orthographe et de ponctuation.
Linguistique moderne – que l’auteur renomme, en page d’accueil, Linguistique française – expose avec beaucoup d’intelligence et de clarté les connaissances de base, notamment sur les unités linguistiques, la phrase, l’énonciation, les figures de style, l’orthographe, les différentes constructions syntaxiques, etc.
La section Histoire de la langue présente des documents sur les langues du monde et les langues indo-européennes. Il s’agit de plans et cartes, de tableaux, de schémas et d’écrits, comme Les Serments de Strasbourg.

Synonymes

Ce site est conçu de manière à répondre avec le maximum de simplicité et d’efficacité à la recherche de synonymes. Un bandeau apparaît sur la page d’accueil, dans lequel on tape le mot dont on cherche les synonymes. Apparaissent alors plusieurs synonymes, classés selon les différents sens (aire sémantique) du mot inscrit. Ainsi, pour le mot chute, on obtient neuf séries de synonymes, correspondant aux différents sens du mot initial.
Chacun des synonymes proposés renvoie à son tour, par hyperlien, à ses synonymes spécifiques. Ainsi, en cliquant sur le synonyme effondrement, on accède aux trois séries de synonymes qui lui correspondent, et ainsi de suite. Difficile alors de ne pas trouver le synonyme exact qui satisfasse la recherche. Dans plusieurs cas, on donne aussi les antonymes.
Un site incontournable pour la précision et l’enrichissement du vocabulaire.

Terminologie comptable

Terminologie comptable est une base de données qui contient les bulletins publiés par le Comité de terminologie française de l’Ordre des comptables agréés du Québec. Celui-ci «rend compte sur son site de l’évolution rapide des termes financiers». Il vise à développer et à diffuser la terminologie française dans les champs d’expertise des membres de l’Ordre.
En cliquant sur Le bordereau, on a accès à un index complet des termes employés en comptabilité, accompagnés de leur définition. Dans la rubrique Recherche, on peut lire des centaines de bulletins sur la précision et la justesse du vocabulaire dans un domaine qui évolue constamment. Il est possible, enfin, de s’inscrire à une liste de diffusion.
Un site très utile pour ceux et celles qui enseignent, étudient ou travaillent dans ce domaine ou, plus généralement, en sciences de l’administration, et qui sont soucieux de connaître et d’employer le terme juste.

Trésor de la langue française informatisé (Le)

Dictionnaire extrêmement complet autant du point de vue du nombre d’entrées que du nombre d’aspects traités. On trouve, selon chaque terme, non seulement son aire sémantique complète, mais aussi son histoire, son étymologie, sa prononciation, son comportement syntaxique selon les contextes, son indice de fréquence dans la langue, et, le cas échéant, plusieurs autres remarques particulières. En bref, un dictionnaire tout indiqué lorsqu’on veut «faire le tour complet» d’un mot.
Note : Il est possible de saisir un mot avec une orthographe approximative ou même de façon phonétique.

TV5.org

Ce site donne accès à des dictionnaires et à un conjugueur selon une méthode des plus simples, dont Le dictionnaire multifonctions. Il suffit de taper un mot dans la fenêtre blanche située sous Le dictionnaire. On obtient alors, par des clics successifs, la définition du mot, ses synonymes, son équivalent anglais et sa conjugaison s’il s’agit d’un verbe.
On a aussi accès aux dictées de Bernard Pivot, présentées sous forme de dictées interactives et accompagnées de la grille de correction. Ceux et celles qui aiment les jeux pourront satisfaire leur passion : mots fléchés, mots mêlés, crypto-phrases, etc. On trouvera de même un véritable amusement à lire et à entendre les virelangues ou les imprononçables, et à lire les capsules étymologiques de la rubrique Le saviez-vous?
Enfin, TV5.org, en partenariat avec le CCDMD, a reproduit sur son site une importante section de jeux interactifs créés par le CCDMD. On y accède en cliquant sur Langue française (bandeau rose horizontal au haut de la page d’accueil), puis sur Jeux de lettres interactifs.
Note : Voir aussi les autres sections du site décrites dans notre répertoire : Enseigner.tv – le français avec TV5monde, Merci professeur! et Apprendre.tv – le français avec TV5monde.

Vocabulaire d'Internet

Il s’agit d’une page extraite du grand site de l’Office québécois de la langue française. On y trouve un index alphabétique, français et anglais, qui présente des centaines de termes utilisés dans le monde d’Internet. Pour chaque terme, on trouve sa traduction dans l’autre langue, sa définition en français, ainsi que ses synonymes, s’il y a lieu.

VOCOR : vocabulaire correctif à l'intention des milieux d'éducation

Même si ce site n’a pas connu de mise à jour depuis septembre 1996, il garde néanmoins toute son utilité, car il présente une liste considérable d’erreurs orthographiques fréquentes, de barbarismes, d’anglicismes, accompagnés de l’expression correcte.
L’auteur présente cet aide-mémoire comme «une liste alphabétique des mots clés de quelques difficultés de la langue française au Québec».
Références